2014 Awwwards
turn icon

Turn your device for a better experience

villa vauban / catalogue “Collection, Histoire, Architecture”

Un langage radicalement contemporain

«Villa Vauban est plus qu'un musée d'art ancien.» La rénovation et l'agrandissement du bâtiment existant, une villa urbaine datant de 1873, a été confié à l’architecte Philippe Schmit. Sa proposition est un montage choc et offre un contraste dynamique où l'ancien révèle le nouveau et inversement. L’élément le plus marquant est sans doute l’habillage, une véritable « trouvaille » architecturale. L'impératif était de trouver un matériau léger pour compenser la massivité des voiles et coques de béton. Un voyage à Bâle et, contre toute attente, la visite d'une église néoclassique ont invité l'architecte à la découverte d'un laiton rouge utilisé en toiture et en ferblanterie. «Un hasard», reconnait-il. D'un matériau dorénavant usité pour la confection de trompettes et de saxophones, Philippe Schmit propose un habillage architectural.

Carton perforé au laser

Le catalogue réserve une large place à la photographie architecturale et regroupe des articles et essais avec une partie documentation illustrée. Il s’ouvre sur une entrée toute en image, qui se met complètement au service de la photographie (carte blanche à Andres Lejona) et enchaîne sur une partie essai avec un montage « chantier » – les images glissent sur la grille, sous le texte, etc – qui montre la Villa en création. La couverture et l’enveloppe reprennent, en papier perforé au laser, la couleur et la trame de l’habillage de l’extension contemporaine du nouveau musée.